La vision est une responsabilité du Leader. Dans le leadership, on voit aussi la faculté du Leader d’entrainer les autres vers une direction précise. Pour bien cerner le contexte spécifique de la gestion de l’ISTM-Kinshasa, le Comité de Gestion, juste après la remise et reprise, le 16 Mars 2016, s’est mis à l’écoute du personnel à travers une série de consultations. Les points saillants ci-après ont relevé et nous ont confortés et aidé à bien clarifier notre vision : l’insuffisance des locaux pour les étudiants, le personnel académique, scientifique, administratif et ouvrier ; l’insalubrité du cadre de travail et d’études ; la lenteur dans la délivrance des documents académiques ; la construction des locaux sans plan général d’implantation ; l’insuffisance du personnel enseignant ; l’insuffisance des matériels et mobilier ; le vieillissement du personnel.

Fort de tous ces éléments, notre vision se focalise donc sur quatre axes suivants :

  • L’informatisation et la modernisation de la gestion de l’ISTM-Kinshasa :

Cette modernisation consistera à la mise en place d’un logiciel de gestion financière, de la gestion du personnel et du patrimoine mobilier et immobilier. Parallèlement, le développement d’un logiciel de gestion académique qui associe la gestion des étudiants (inscriptions, paiement des différents frais) et

celle des documents académiques (relevés des côtes, lettres de stage, PV de délibérations) s’avère indispensable.

L’optimisation du site Internet servira de vitrine pour l’Institut en donnant tous les renseignements sur l’organisation et le fonctionnement de l’établissement, les conditions d’inscription, les formations dispensées, les délibérations, les programmes des cours et les débouchés éventuels. Cette vitrine se prolongera aussi à travers les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Viadeo, LinkedIn, Soundcound,) et sur le blog. L’installation d’une bibliothèque moderne est aussi notre vision.

  • La construction et la rénovation du campus de l’ISTM-Kinshasa

Implantées sur un site accidenté, les constructions qui y sont érigées n’ont pas suivi un plan général d’implantation des bâtiments. Elles n’ont pas non plus tenu compte de la voirie et du drainage des eaux de pluie, de la stabilisation des sols encore moins de la rentabilisation des espaces. Les études faites présentent un plan de masse du campus avec des nouveaux bâtiments, tenant compte de ce qui existe, de la canalisation des eaux, des voies pour véhicules et les piétons, des terrains des sports, des laboratoires, des salles techniques, des homes des étudiants, des espaces verts, etc.

Cette étude permet : de connaître le coût global de l’ensemble des bâtiments que devra compter l’ISTM-Kinshasa, de solliciter le financement auprès des différents partenaires pour la construction d’un ou plusieurs bâtiments, de faire un plaidoyer pour la récupération des espaces spoliés.

  • La sécurisation du campus

La sécurité de ce site est sous triple menace : des érosions, de spoliation et des bandes de mauvais garnements dits « Kuluna ». Eclairer et clôturer sont des actions primordiales de sécurisation.

Tout le périmètre du site est perméable, ce qui accroît encore l’insécurité. Construire une clôture provisoire en barbelé éliminera la porosité du site en prévoyant des entrées et sorties pour véhicules et piétons.

  • Le développement du plan stratégique de l’ISTM-Kinshasa pour 10 ans à venir

Le développement du plan stratégique pour les prochains 10 ans dans tous les secteurs impliquera la contribution de tous : secteur académique, administratif et financier. Pour y parvenir, l’ISTM-Kinshasa a besoin de toute sorte de partenariat.

Notre rêve est de faire de l’ISTM-Kinshasa un véritable pool d’excellence. Pour cela, les forces et faiblesses de l’ISTM-Kinshasa, doivent être analysées et orientées d’une manière véritablement stratégique.

Le Directeur Général

Professeur François MPONA MINGA MISHAMA